Prénom interdit en islam: 10 prénoms non légiférés

Y a-t-il des prénoms qui sont interdits en Islam ?La règle générale concernant les prénoms est la permission d’attribuer celui  que l’on souhaite à son enfant, cela en fonction des coutumes et des langues propres à chacun. Cependant, cette règle de base est soumise à la condition que le prénom choisi n’enfreigne pas certains principes que nous allons lister ci-Bébé, Nouveau Né, Main, Tout Petitdessous.

Outre le devoir de donner un beau prénom à son enfant, il est primordial de respecter certaines règles.

 

Liste de prénoms interdit ou déconseillé en Islam

 

Parmi les caractéristiques des prénoms qui font exception à la règle et qui sont interdits ou détestés dans notre religion, on trouve ce qui suit :

 

  1.  Ce qui comporte le fait d’associer à Allâh, comme nommer quelqu’un «‘Abd » d’autre qu’Allâh (« serviteur » ou « esclave » ou « adorateur ») ; par exemple : ‘Abd Al-Ka‘ba (adorateur de La Ka‘ba) ou ‘Abd Ar-Raşoûl (serviteur du Messager).
  2.  Ce qui est propre à Allâh et qui ne convient qu’à Lui, comme : Ar-Rahmâne ou Malik Al-Amlâk (le roi des rois)[1].
  3. Les noms des démons, comme : ’Iblîs, Chaytân, Al-A‘war etc
  4. Les noms des pharaons et des tyrans, comme : Fir‘awn, Hâmân, Qâroûn.
  5. Les noms qui sont propres au Coran, comme : Fourqâne.
  6. Les noms qui sont propres aux mécréants, comme : Georges, Paul, Yoûghourta, Maşinişa.
  7. Les noms qui comportent un éloge, comme : Roukn Ad-Dîn (le pilier de la religion) ou Sayyid An-Nâs (le seigneur des gens)
  8. Les noms comportant un qualificatif négatif, comme : Hazn (difficile) ou Al-Abras (le lépreux)
  9. Il est détesté et déconseillé de porter les noms des anges, comme : Djibrîl ou Isrâfîl, car ce sont des noms qui sont spécifiques à eux.
  10. Les noms qui peuvent sous-entendre une superstition, comme : Najîh (qui a du succès) ou Rabâh (gain)[2]. 

Types de prénoms interdits en Islam

Parmi les interdictions concernant les prénoms pour filles figurent:

  1. Les noms qui comportent un éloge, comme : Barra (pieuse) [3], Imân (foi) ou Islam.
  2. Les noms comportant un blâme ou quelque chose de négatif ou vulgaire, comme : Nâhid (femme aux seins volumi­neux), ‘Asiya [4] (désobéissante) ou Kahina ( devineresse, sorcière).
  3. Les noms des anges pour les filles, comme : Malâk (ange), Malaka (“ange” au féminin), car cela ressemble à la pratique des polythéistes qui faisaient des anges les filles d’Allâh.

 

Des questions sur la grossesse en islam? Vous pouvez consulter les articles que nous vous avons rédigés sur le sujet sur notre blog.

 

Pour préparer l’arrivée de votre bébé, vous pouvez consulter notre article vous indiquant les règles à respecter à la naissance ainsi que les invocations pour le nouveau-né

[1] Dans le hadith d’Aboû Hourayra, le Prophète ﷺ a dit : «L’homme contre qui Allâh sera le plus en colère au Jour de la Résurrection, le plus mauvais et celui qui lui causera le plus de colère est un homme qui s’appelle le roi des rois ; il n’est de Roi [véridique] qu’Allâh !». Rapporté par : Al-Boukhârî (6205), Mouslim (2143), Aboû Dâwoûd (4961) et At-Tirmidhî (2837). [2] Il est rapporté authentiquement de Samura Ibn Joundoub que le Prophète ﷺ a dit :  « ne prénomme pas ton enfant Rabâh, ni Yasâr, ni Aflah, ni Nâfi`». Rapporté par Mouslim dans « Al-Âdâb » (2139), Abou Dâwoûd dans « Al-Adab » (4938) et At-Tirmidhi dans « Al-Adab » (2836).

[3]Il est dit dans les deux Sahîh «qu’il a changé le nom de Barra [pieuse] par Zaynab» qui est Zaynab bint Djahch. Rapporté par Al-Boukhârî (6192) et par Mouslim (2141), d’après Aboû Hourayra. [4] Il est rapporté authentiquement d’Ibn ‘Oumar que le«Prophète ﷺ a changé le nom de ‘Âsiya et lui dit : “Ton nom [maintenant] est : Djamîla [belle]”». Rapporté par : Mouslim (2139), Aboû Dâwoûd (4952), At-Tirmidhî (2838) et par Al-Boukhârî

[]