Don ou sacrifice pour l’Aïd Al Adha?

Don ou sacrifice pour l’Aïd Al Adha?

Aid El Kebir: le don ou sacrifier soi-même?

 

C’est le dilemme de beaucoup de familles: don ou sacrifice de bête ? Donner à des familles pauvres pour qu’elles puissent jouir de ce bienfait, ou ne pas s’en dispenser soi-même? De nombreux débats se créent autour de cette question. En parcourant différents articles, on remarque que ce débat est même repris par les médias français non musulmans tant il suscite intérêts et réactions.

Le but n’étant pas la réaction émotionnelle et la prise de parole dénuée de science. Nous vous conseillons avant toute chose d’étudier le sujet auprès d’un professeur. 

C’est lors de cette fête si importante que nous pouvons nous remémorer la grande dévotion de notre Prophète Ibrahim. Rappelons-nous alors de la piété de celui qui est appelé Ami intime d’Allah, un titre rempli d’honneur et d’amour.

“Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être, tout en se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d’Ibrahim (Abraham), homme de droiture ? Et Allah avait pris Ibrahim (Abraham) pour ami privilégié.”

Sourate An Nisa, v. 125

Le sacrifice est une occasion de méditer sur notre foi, sur nos vies et de s’interroger sur notre confiance en Allah.

Sacrifice ou don: pourquoi cette question?

Plusieurs points peuvent expliquer la récurrence de cette question, wa Allahu A3lam:

  • Beaucoup de femmes isolées se questionnent devant la difficulté qu’elles pourraient rencontrer en effectuant le sacrifice.
  • Des familles vivent en appartements et sont donc confrontés à un manque de place.
  • Certains ne connaissent pas le rite du sacrifice et peuvent donc en négliger l’aspect.
  • D’autres encore n’aiment pas la viande de mouton et ignorent même qu’on peut sacrifier d’autres bêtes en dehors des ovins!

Nous pouvons ajouter à cela qu’à l’heure de l’industrialisation de masse, nous avons perdu la culture de l’effort. Découper sa bête, la vider… Si nos ancêtres avaient cette habitude, nous faisons face à une génération qui n’a pas toujours appris à préparer la viande.

Autre problématique: nombre de personnes se sentent gênées de sacrifier et d’amasser de la viande. Nos frères meurent de faim et ne consomment que très peu de viande.
Cela attriste beaucoup de nos frères face à ce contraste significatif entre un occident dépensier et un tiers-monde miséreux.

Extrait d’une fatwa islamweb, à la question “Un ami a préféré faire don d’une bête vivante (un mouton) à une famille pauvre plutôt que de la garder pour lui même. Obtient-il la récompense de celui qui fait un sacrifice ? » 

Une partie de la réponse donnée fut:

“Si cet homme a donné le mouton à cette famille pour la sacrifier et profiter de sa viande, c’est qu’il l’a mandatée pour égorger la bête à sa place en faisant don de sa viande. Dans ce cas c’est un sacrifice valable et celui qui l’a fait sera récompensé inchâ Allah.”

Nous rappelons qu’une fatwa est donnée dans un certain contexte et lire une fatwa sur internet ne remplace pas un apprentissage consciencieux du fiqh. Nous vous invitons à vous rapprocher de professeurs.

Kebchi vous laisse le choix cette année

Par la grâce d’Allah, Kebchi étend cette année ses services afin de répondre à la demande du plus grand nombre. Restez connectés in shaa Allah !

L’Aid en famille

L’Aid en famille

 

Faire l’Aïd en famille👪

 

 

‎السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

L’approche des fêtes de l’Aïd, c’est un moment permettant de resserrer les liens familiaux. L’occasion rêvée de passer l’Aid en famille!

 

Ces événements forts pour la ummah sont l’occasion de se dire que l’on s’aime, passer outre les rancœurs et avancer en recherchant la satisfaction d’Allah.

 

Avant toute chose, remercions Allah d’avoir une famille ou un entourage musulman avec qui passer ces fêtes mais surtout, invitons les personnes isolées et invoquons Allah pour elles.

Si l’on pense souvent à inviter les personnes seules pour l’iftar les soirs de Ramadan, pensons aussi à elles en ces jours de joie pour tous.

 

Comment organiser un bel Aïd en famille?

 

Rien de très compliqué pour un moment convivial: nous pouvons tout à fait préparer après la prière de l’Aïd un repas et pourquoi pas, après celui-ci, prendre le temps de réciter les versets mentionnant le prophète Ibrahim et son fils pour l’Aïd Al Adha.

 

Faisons de nos réunions familiales des moments d’assises autour du Qur’an, entre méditation et partage.

 

Les jeux de société pour profiter en famille

 

Après un bon repas, on peut aussi envisager un moment ludique autour de jeux tels que Master Deen, Les Prophètes: idéals pour mettre ses connaissances à l’épreuve et passer une belle fête de l’Aid en famille.

 

Enfin, glorifions particulièrement Allah les jours de l’Aïd, comme mentionné dans nos autres articles.

Rappelons-nous constamment de l’immense bienfait qu’Allah déverse sur nous en faisant de nous des croyants.

Mentionnons Allah et invoquons-le, Lui Qui nous laisse un délai sur terre, durant lequel nous recherchons droiture et miséricorde de Sa part.

 

Enfin, nous vous invitons à contribuer à nos campagnes: le parrainage d’un orphelin, financer un puits et venir en aide aux malgaches frappés par la sécheresse.

Par ailleurs, Kebchi s’occupe aussi des sacrifices en votre nom: visitez la boutique pour y découvrir les actions! 

 

Qu’Allah vous rétribue et vous préserve!

 

Le temps imparti pour sacrifier

Le temps imparti pour sacrifier

A quel moment effectuer le sacrifice de l’Aid ?

Dans la tradition musulmane, le sacrifice d’une bête dans le cadre de l’Aïd al Kébir (ou Aïd al Adha) doit avoir lieu lors d’un laps de temps bien spécifique. En effet, il existe un temps imparti pour sacrifier et c’est ceux à quoi nous allons répondre.

temps imparti pour sacrifier 

Quand est ce que je peux sacrifier ?

Ce fameux laps de temps débute juste après la prière de l’Aïd (Salat ul Eid) et se prolonge jusqu’au coucher de soleil du 3ème jour qui suit l’Aïd. La prière ayant lieu le 10 de Dhul-Hijja, vous avez jusqu’à la fin du 13ème jour du même mois (maghrib du 14ème jour). Nous vous rappelons que dans le calendrier hégirien (ou musulman), la prière du Maghrib coïncide avec le début du nouveau jour.

Vous avez donc 4 jours pour sacrifier, le jour de l’Aïd (10 eme jour Dhul Hijja), le 11, le 12 et le 13 du mois de Dhul Hijja.

Puis-je sacrifier mon mouton avant la prière ?

Si malencontreusement, vous avez effectué votre sacrifice AVANT la prière de l’Aïd, alors la bête ne sera pas considérée comme sacrifice de l’Aïd mais juste une viande à consommer.

Vous devrez donc, sacrifier à nouveau après la prière de l’Aïd.

Attention aussi à ne pas dépasser le temps imparti pour sacrifier qui est le 13ème jour (donc le Maghrib du 14eme) car votre sacrifice ne sera pas valable non plus.

Je vous rappelle qu’avec Kebchi vous pouvez acheter votre bête ou acheter une bête pour vos frères et sœurs dans le besoin.

Concernant l’âge légal de la bête destinée au sacrifice de l’Aïd

Concernant l’âge légal de la bête destinée au sacrifice de l’Aïd

Quel est l’âge minimum et légal du mouton lors du sacrifice de l’Aïd ?

Y’a-t-il un âge du mouton a respecter lors du sacrifice ? 

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Ce que nous savons sur l’âge légal de la bête est qu’elle doit avoir l’âge d’Eth-Thanniy. Ce jalon temporel dans la vie de la bête correspond à différents âges selon la bête choisie pour l’immolation :

  • Les camélidés (chameaux / chamelles) doivent être dans leur 6ème année
  • Les bovins (boeuf / vache) doivent être dans leur 3ème année
  • Les ovins (mouton / brebis) doivent être dans leur 2ème année
  • Les caprinés (bouc / chèvre) doivent être dans leur 2ème année

Attention, car si la bête est plus jeune que Ath-Thannii le sacrifice n’est pas validé. A part bien sûr si le frère ou la soeur n’a pas le choix et ne peut obtenir une bête avec l’âge légal.

Dans un hadith rapporté par Muslim (hadith 5082), par Abou Dâwoûd (hadith 2797), par Ibn Mâdjah (hadith 3141) et par Ahmed dans son « Mousnad » (hadith 14093), par l’intermédiaire de Djâbir : Le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم nous indique : «N’immolez que la bête qui a l’âge d’El-Mousinna, sauf si vous avez du mal à l’obtenir ; alors, il vous est permis d’immoler une bête ovine de l’âge d’El-Djadha`»

El Mousinna est le même âge qu’Ath-Thanniy.

Comment on sacrifie pour l’Aïd?

Comment on sacrifie pour l’Aïd?

Comment faire un sacrifice : description du rituel

Comment sacrifier pour l’aid ? Un mouton ? Quel meilleur moment que de sacrifier une bête pour l’Aid. Mais comment procéder ?

Le sacrifice de la bête doit se faire avec sa main.

La bête doit être couchée sur son côté gauche et orientée vers la Qibla. En effet, dans un hadith authentifié par Cheikh Al Albani, le Prophète détestait manger une bête égorgée dans une autre direction que la Qibla.

La personne qui sacrifie peut placer son pied ou son genoux sur son flanc.

Comment sacrifier une bête pour la fête de l’aid

Au moment d’égorger, il faut dire : «Bismi Allâh wa Allâhou Akbar, Ô Allâh ceci est de toi et pour toi, ô Allah cela provient de moi (ou : «Ô Allâh accepte cela de moi »et des gens de ma communauté» ou bien «cela provient d’untel» si al Oudhiya a été déléguée à quelqu’un. (selon le hadith rapporté par Al bukhari, n°5565)

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم  sacrifiait comme Oudhiya deux béliers cornus, de couleur blanche avec un peu de noir.
Il égorgeait avec sa main en mentionnant le nom d’Allâh et en disant «Allâhou Akbar», et il posait son pied sur leur flancs»

Dans un hadith rapporté par Muslim (1967),  Aïcha nous dit que :
«Le Prophète صلى الله عليه وسلم a ordonné qu’on lui apporte un bélier cornu qui avait du noir sur les pattes, le ventre et les yeux, et il lui a été apporté pour qu’il le sacrifie comme Oudhiya.
Et il m’a dit : «Ô Aïcha  Viens à la maison».
Puis il dit : «Aiguises-moi le couteau avec un pierre», ce que je fis.
Alors il prit le couteau, coucha le bélier et l’égorgea en disant : «Bismi Allâh ô Allâh accepte de Mohammed, de la famille de Mohammed et de la communauté de Mohammed»

 Comment faire un sacrifice de camélidé 

Pour faire un sacrifice de camélidé (chameau ou chamelle) alors il faut le faire avec la patte gauche attachée. Dans un hadith, Ibn ‘Omar رضي الله عنهما est arrivé vers un homme qui avait fait accroupir son chameau pour l’égorger.
«Il lui dit alors : «Relève-le et attaches-le selon la sounnah de Mohammed»»
(Al Boukhary 1713).

Aussi, il n’est pas permis de vendre ne serait-ce qu’une partie de son Oudhiya (même la peau). On ne donne pas non plus au boucher qui s’est occupé du sacrifice.

[]